27 February 2011

esprit de la guerre: l'énergie vitale

R.: Quel est pour vous la menace principale pour le monde européen ?

G. A.: Le monde européen lui-même. La vieillesse de l’Europe, son agonie spirituelle, psychologique et biologique, sa dénatalité mariée aux complexes de culpabilisation, à l’idôlatrie de la conception bourgeoise des « droits acquis », l’absence de volonté de puissance et d’esprit de conquête ; ce sont les éléments qui nous condamnent. Ensuite c’est le renoncement à notre production économique et à notre défense armée, le refus de l’esprit de guerre, qui nous condamnent.

Ces effets en partie ont été imposés par les vainqueurs de l’Europe, c’est-à-dire du géant multinational qui fonde son pouvoir mondial sur l’alliance entre finance et crime organisé et qui a pour capitale, encore aujourd’hui, New York et pour succursale Washington. Le reste, tout le reste, ne sont que conséquences. L’immigration massive, le multiculturalisme viennent de là et, souvent, s’en nourrissent.

Quoi qu’on en pense, on n’obtiendra aucune solution si l’on ne retrouve pas notre énergie vitale et si l’on ne s’éloigne pas du vainqueur de l’Europe. Ceux qui pensent résoudre nos problèmes à l’inverse, c’est-à-dire du bas vers le haut, s’égarent. L’idée de contrer l’immigration par une stricte « guerre de religion », soutenue par la chaîne CNN mais que ni le Vatican ni la plupart des musulmans ne désirent mener, est une véritable manipulation.

Essayer de se ressouder sur une « défense de l’Occident », d’un bien large Occident allant de Londres à New York, de Washington à Tel Aviv, est tout simplement grotesque.

Il suffit de regarder qui soutient les États narco-mafieux musulmans en Europe tels que la Bosnie et le Kossovo (Etats-Unis et Israël), qui a crée Al Qaida (Etats-Unis), qui a soutenu le Hamas et déstabilisé l’unité palestinienne (Israël), pour comprendre que ceux qui espèrent dans une “reconquête” WASP et “judéo-chrétienne”, selon un néologisme en vogue, font fausse route. Ou mieux encore, ont tout faux. Au demeurant ils sont dans une impasse.

-- Gabriele Adinolfi, Rivarol, 23 février 2011

http://www.medialibre.eu/5885/gabriele-adinolfi-le-fascisme-a-les-reponses-aux-problemes-actuels

2 comments:

Stockton Andrews II said...

Another fine post here LBF. You had an excellent one on Guillaume Faye some time ago. I Read it and got his fascinating book "Archeofuturism". Adinolfi doesn't seem to have been published in translation yet. Keep up the good fight!

Laguna Beach Fogey said...

SA ~ Thanks. We're working on it.